La mort du roi Louis IX – 1270

        600px-cross-pattee-alternate_red-svg                                                                            600px-cross-pattee-alternate_red-svg

                               

LES CROISADES

(1095 – 1291)

 

LA MORT DE LOUIS IX

(25  août 1270)

Armes du royaume de France

Armes du royaume de France

 

HUITIÈME CROISADE

 (1270)

 

« Dieu le veut ! »

Croisé

Croisé

 

Un long chemin vers la terre du Christ

 

Lire :

1 – Des origines à l’appel du pape Urbain II

2 – La Première Croisade

3- La Deuxième Croisade

4- La Troisième Croisade

5- La Quatrième Croisade

6- La Cinquième Croisade

7- La Sixième Croisade

8- La Septième Croisade

9- La Huitième Croisade

 

INTRODUCTION

Prêchées et bénies par les papes successifs, dirigées par les souverains des royaumes et des Empires de la vieille Europe, ces expéditions se devaient d’être les ambassadrices de tout ce que l’esprit de la chevalerie médiévale portait de bon en lui. Nonobstant, les Croisades furent, mise à part la 1ère, un échec militaire, mais sur le plan culturel et économique, l’Occident chrétien en ressortira enrichi. En effet, au sortir de cette aventure, l’Europe en sera bénéficiaire ; elle était en retard sur le mode de vie d’un Orient qui commence alors à décliner. On retiendra sur le plan géopolitique, la création des États latins d’Orient : les Comtés d’Edesse et de Tripoli, la Principauté d’Antioche, et le Royaume de Jérusalem. De pair, cette période engendrera le développement et la prospérité des républiques italiennes comme Amalfi, Gênes, Pise et Venise, qui tireront des profits considérables de cette aventure.

 

 

SOMMAIRE

L’échec de la Septième Croisade aura un retentissement profond dans tout l’Occident chrétien. Après la défaite de Mansourah, Louis IX, capturé, et maintenu prisonnier, ne sera libéré que contre rançon. Cet échec sera ressenti par le Capétien comme une punition de Dieu, et il en sera grandement affligé. Cependant, au 13ème siècle la ferveur religieuse n’est plus la même que pour la Première Croisade (1095-1099) ; elle s’est émoussée au fil du temps et des échecs. L’Europe ne se rassemble plus derrière sa foi et contre les infidèles comme au 12ème siècle. Alors que le tombeau du Christ est toujours aux mains des Mamelouks, en Occident les événements ont évolué. Refoulés hors de la Sicile, les Musulmans sont méthodiquement expulsés de la péninsule ibérique : Reconquista oblige (du milieu du 13ème siècle à 1492). Pourtant, en 1270, le sultan Baybar représente une menace réelle pour la survie des États latins d’Orient qui sont en danger. La situation devient urgente et c’est ce qui persuade les papes Alexandre IV, Urbain IV et Clément IV à appeler l’Occident chrétien à une Huitième Croisade. Saint Louis veut alors tenter une nouvelle fois l’impossible… Dès 1267, il commence à réunir l’argent, les vivres et l’armement, tout ce qui est nécessaire et vital à l’expédition. En juillet 1270, il s’embarque d’Aigues-Mortes pour Tunis. Fourbu, et harassé par la chaleur et le manque d’eau, le roi (56 ans) meurt ravagé par la (peste ou la dysenterie) sous les remparts de la ville. Avec cet échec, se termine deux siècles de Croisades (1095-1291). Quel meilleur symbole pouvait-on exiger, pour mettre un terme à cette longue période et pour en incarner l’ultime figure, que Saint Louis, ce roi très chrétien …

 

Aigues Mortes vue des remparts

Aigues-Mortes vue des remparts

QUELQUES REPÈRES:

MAMELOUKS : sont issus de la garde d’esclaves mercenaires à la solde du Sultan ayyoubide. Ils renverseront ce dernier en 1250 lors de la Septième Croisade. Le Sultanat Mamelouks gouvernera l’Égypte et la Syrie de 1250 à 1517.

 

ABBASSIDES : dynastie arabe qui règne sur le Califat abbassides (750-1258), centrée sur Bagdad de 762 à 1055 (prise de la ville par les Mongols). Son fondateur, Abû al-`Abbâs surnommé As-Saffâh, est un descendant de ‘Abbas ibn ‘Abd al-Muttalib, le plus jeune oncle du prophète Mahomet.

 

FATIMIDES : dynastie du califat shiite positionnée sur l’Égypte (909-1171). Ses membres reconnaissent leurs origines comme descendants de Mahomet par sa fille Fatima.

OMEYYADES ou UMAYYADES : dynastie arabe de califes positionnée sur Damas de 661 à 750, puis sur Cordoue (756-1030). Les Omeyyades gouvernent le monde musulman de 661 à 750. Ils tiennent leur nom de leur ancêtre ʾUmayyah ibn ʿAbd Šams, grand-oncle du prophète Mahomet. A son apogée leur empire s’étend de l’Inde et de l’Asie centrale à l’Atlantique ; leur tentative de conquête de l’Europe occidentale s’achève avec leur défaite à Poitiers en 732, face à Charles Martel.

SELDJOUKIDES : membres de la plus importante des tribus turques qui ont émigré du Turkestan vers le Proche-Orient avant de régner sur l’Iran. Islamisé et organisé militairement, ce peuple conquiert un immense empire autant sur l’Empire Byzantin (prise de Constantinople en 1453) que sur les différents califats arabo-musulmans.

AYYOUBIDES : la dynastie musulmane des Ayyoubides est une famille arabe d’origine Kurde. Elle descend d’un officier kurde, Najm ad-Din Ayyub, lui-même père de Saladin (Ṣalāḥ ad-Dīn Yūsuf, 1138-1193).

 

 

Combats entre Chrétiens et Musulmans

Combats entre Chrétiens et Musulmans

 

CHRONOLOGIE DES ÉVÉNEMENTS ANTÉRIEURS

 

 

Écrits du poète Rutebeuf : « On peut bien gagner Dieu sans bouger de son pays, en vivant de son héritage. Je ne fais de tort à personne. Si je pars, que deviendront ma femme et mes enfants ? Il sera temps de se battre quand le sultan viendra par ici. »

 

 

Siège de Tunis

Siège de Tunis

1261

25 mai : à Viterbe (États pontificaux), mort du pape Alexandre IV. Urbain IV lui succède.

Alexandre IV

Alexandre IV

– 25 juillet : Michel VIII Paléologue (1224-1282) reprend Constantinople aux Latins.

– 15 août : Michel VIII Paléologue (1224-1282) est couronné Empereur byzantin.

1263

Le sultan mamelouk d’Égypte, Baybars 1er, détruit Nazareth.

1264

– Février : mort de Jean d’Ibelin, seigneur de Beyrouth. Sa fille Isabelle d’Ibelin (1252-1282) lui succède.

– 2 octobre : à Pérouse, mort du pape Urbain IV. Clément IV lui succède.

 

Pape Urbain IV

Pape Urbain IV

1265

– 27 février : le sultan mamelouk d’Égypte Baybars s’empare de Césarée.

– 5 mars : prise de Caïffa par le sultan d’Égypte Baybars.

– 26 avril : le sultan d’Égypte Baybars s’empare d’Arsouf.

1266

– 25 juillet : le sultan mamelouk d’Égypte Baybars s’empare de Çafed.

– 24 août : le sultan d’Égypte Baybars bat les Arméniens près d’Alexandrie et pille Sis (capitale du royaume arménien de Cilicie).

Sis capitale du royaume arménien de Cilicie

Sis capitale du royaume arménien de Cilicie

7 décembre : mort de Jean d’Ibelin, comte de Jaffa.

1267

– 24 mars : Le roi Louis IX prend la croix. Il est rejoint par seulement 10 000 hommes.

– 7 mai : signature du traité de Viterbe. Baudouin II de Courtenay, dernier Empereur de Constantinople, abandonne au frère du roi Charles d’Anjou (1227-1285) la principauté d’Achaïe ou de Morée.

Charles d'Anjou

Charles d’Anjou

– 5 décembre : mort d’Hugues II de Lusignan, roi de Chypre. Son cousin Hugues III de Poitiers lui succède.

– 25 décembre : Hugues III de Poitiers devient roi de Chypre.

1268

– 7 mars : le sultan mamelouk d’Égypte Baybars s’empare de Jaffa.

– 15 avril : le sultan Baybars s’empare de Beaufort.

Forteresse de Beaufort

Forteresse de Beaufort

– 14 mai : prise d’Antioche par le sultan Baybars.

– 24 juin : Édouard 1er, roi d’Angleterre, prend la croix.

Edouard 1er

Édouard 1er

29 novembre : à Viterbe (États pontificaux), mort du pape Clément IV. Grégoire X lui succède.

 

Clément IV

Clément IV

1269

24 octobre : Hugues III est couronné roi de Jérusalem.

1270

– 13 janvier : mort d’Héthoum 1er, ancien roi d’Arménie.

– 2 juillet : Louis IX appareille pour la seconde fois d’Aigues-Mortes. Il doit rejoindre Cagliari, en Sardaigne, puis Tunis.

Départ de la Huitième Croisade

Départ de la Huitième Croisade

– 18 juillet : Saint-Louis débarque à Tunis. Alors qu’il assiège la ville, une épidémie de typhus se propage sur l’armée croisée.