Les Carolingiens, Pépin le Bref roi des Francs

LES CAROLINGIENS

Denier de Lyon sous Pépin le Bref

PÉPIN LE BREF ROI DES FRANCS

Pépin le Bref

 

Successeurs des Mérovingiens, les Carolingiens (appelés aussi Carlovingiens jusqu’à la fin du XIXème siècle) sont une dynastie de rois francs qui régnèrent sur l’Europe occidentale du VIIIème au Xème siècle.

Le terme carolingien est issu de « Carolus », qui est à la fois le nom latin de Charles Martel (Carolus Martellus), le précurseur de cette dynastie, et celui de son petit-fils Charlemagne (Carolus Magnus), reconnu comme le plus célèbre des rois de cette lignée.

En accord avec l’Église catholique, Pépin le Bref et son successeur Charlemagne furent à l’origine de grandes réformes dans les domaines religieux, administratifs, législatifs et éducatifs.

DYNASTIE : Carolingiens.

LIGNÉE : Pépinides (ou Pipinides).

Les Pippinides occupèrent pendant plusieurs générations la charge de maire du palais sous le règne des souverains mérovingiens d’Austrasie. Au fur et à mesure de la désintégration du pouvoir de la dynastie mérovingienne, au cours de la période dite des « rois fainéants », les maires du palais pippinides étendirent leurs privilèges. Tels des souverains, Pépin de Herstal, puis Charles Martel, gouvernèrent presque totalement la politique du royaume sans en avoir le titre. De la sorte, ils nommaient les ducs et les comtes, négociaient les accords avec les pays voisins, dirigeaient l’armée, étendaient le territoire du royaume (notamment en Frise). Ils allèrent même jusqu’à choisir le roi mérovingien.

Lire : l’inexorable ascension des Maires du palais

Lire : Pépin de Herstal

Les Pippinides désignent les membres d’une dynastie de la noblesse franque d’Austrasie, dont plusieurs ont été nommés « Pépin ». Ce nom est une création contemporaine, car les grandes familles du haut Moyen Âge n’avaient pas de patronyme. Il est issu du nom de Pépin, en latin « Pippinus ».

Le terme de Pippinides désigne au sens strict les membres de la famille de Pépin de Landen en ligne agnatique, c’est-à-dire issus de ce dernier par les hommes.

Cognatique : Se dit d’un mode de descendance ou filiation qui se transmet aussi bien par les hommes que par les femmes.

NAISSANCE & FAMILLE

Pépin III, dit « le Bref », naît en 714 peut-être à Jupille, Quierzy ou Laon (lieu de naissance incertain). Il meurt le 24 septembre 768 à Saint-Denis, près de Paris.

Il est le fils de  Charles Martel et de Rotrude de Hesbaye (née en 690 et morte en 724), et le père de Charlemagne (742-747 ou 748-814).

Lire : Charles Martel

Charles Martel

Issu de la famille noble franque nommée les « Pépinides » (maires du palais de père en fils et héritiers du pouvoir au cours du règne des derniers Mérovingiens), il sera roi des Francs de novembre 751 au 24 septembre 768.

En écartant le dernier roi mérovingien Childéric III au monastère, Pépin devient le premier maire du palais à être proclamé roi. Il fonde ainsi une dynastie : les Carolingiens.

Il semblerait que son surnom, apparu assez tard dans l’historiographie, soit dû à sa petite taille, « bref » signifiant « court » à l’époque.

FRATRIE

Sa mère, Rotrude de Hesbaye (ou Crotude, Chrotrude, Chrodtrudis, ou encore Ruadtrud) donnera naissance à :

Carloman (705/710-754), maire du palais d’Austrasie de 741 à 747.

– Pépin le Bref (714-768), roi des Francs.

Hiltrude (?- 754).

– Probablement une dénommée Landrade.

Aude de France (732-après 751).

JEUNESSE

On a peu de renseignements sur cette période. L’hagiographe Alcuin, dans sa « Vita Willibrordi », atteste que Pépin fut confié aux moines de Saint-Denis, alors que son frère aîné Carloman accompagnait son père Charles Martel dans ses campagnes militaires.

Pépin, même s’il doit hériter et partager le royaume franc avec son frère Carloman, est plus enclin à la prière qu’à batailler. Il le doit aux moines qui l’éduquent dans la piété, et qui lui inculquent un certain savoir.

Vers 738, Pépin est envoyé par son père à la cour du roi lombard Liutprand, qui doit l’adopter par les armes ; et suivant la coutume de sa nation, lui couper des boucles de cheveux en signe d’adoption.

MARIAGE

Bertrade ou Berthe de Laon dite Berthe au Grand Pied

Pépin le Bref prend comme épouse Bertrade de Laon ou « Berthe de Laon » (une aristocrate franque née vers 720 à Samoussy, et morte le 12 juillet 783 à Choisy-au-Bac, près de Compiègne), couramment appelée « Berthe au Grand Pied ». La légende raconte qu’elle serait née avec un pied bot.

La date du mariage est incertaine et prête à controverses : 743, 744, ou peut-être 749. On sait que Pépin n’est alors que maire du palais.

De cette union naîtront :

– Charlemagne, Empereur d’Occident (747-814).

– Hermengarde (750- ?)

– Carloman II, Roi d’Austrasie (751-771).

DEMI-FRÈRES & DEMI-SŒURS

Avec Suanahild de Bavière

Griffon d’Austrasie, Duc de Bavière (726-753).

Avec Rothaide X (700- ?).

– Hieronymus Martel (715- ?).

– Bernard de Saint Quentin, Comte-Evêque de St Quentin (725-809).

LA FLEUR DE LYS, SYMBOLE DES ROIS… Du fait de sa valeur dans la tradition chrétienne, la fleur de lys était symboliquement très présente, d’abord dans l’Empire byzantin, puis dans les royaumes francs et le royaume lombard. Ce symbole fut utilisé par les souverains carolingiens puis par leurs successeurs, empereurs ottoniens et rois capétiens.

Fleur de lys

C’est sous le règne de Louis VII que l’expression « fleur de lis » apparut, et que les fleurs de lis d’or sur champ d’azur devinrent les armes de France et l’emblème spécifique des rois de France.

L’HÉRITAGE DE CHARLES MARTEL

Charles Martel défait les Sarrasins à Poitiers en 732

Charles Martel meurt le 22 octobre 741 (à 53 ans) à Quierzy (Francie). Sa charge de maire du palais est partagée, selon la tradition franque, entre ses deux fils. Carloman, l’aîné, devient maire du palais d’Austrasie et obtient l’Alémanie et la Thuringe. Pépin, lui, devient maire du palais de Neustrie et garde la Provence et la Bourgogne.

Quant à Griffon, le troisième fils de Charles Martel (né de Swanahilde, une épouse bavaroise de second rang), lui n’obtient que quelques comtés.

Pépin et Carloman feront enfermer leur demi-frère Griffon au château de Chèvremont, près de Liège.

RAPPEL

L’Austrasie : l’Est de la France actuelle, l’Est de la Belgique actuelle, et les régions rhénanes.

La Neustrie : le Nord-Ouest de la France actuelle (sans la Bretagne).

La Bourgogne : l’ancienne Burgondie, c’est-à-dire l’actuelle Bourgogne, le Nord de la vallée du Rhône et le Centre (Orléans).