La Guerre de Sécession – 1862, Le Sud défend sa capitale

             Drapeau des Etats-Unis de 1860 à 1863                                                                          Drapeau-Confédéré

 

            LA GUERRE DE SÉCESSION

(1861-1865)

 secession

ANNÉE 1862

 (De janvier à juin)

LE SUD DÉFEND

 SA

 CAPITALE

images

SOMMAIRE

La Guerre de Sécession s’est déroulée sur des dizaines de champs de batailles, du Nouveau-Mexique au Minnesota, du Tennessee au Dakota du Nord et aussi sur les côtes de la Floride. Plus de 3 millions d’Américains y ont participé, et plus de 600 000 jeunes hommes y ont perdu la vie.

Pendant quatre années, des maisons ont été réquisitionnées, des écoles et des églises se sont transformées en hôpitaux de fortune et ont abrité des blessés et des agonisants des deux camps. Des hordes de soldats en maraude ont arpenté les contrées et incendié les villes, ravageant les campagnes en détruisant les récoltes et les fermes. Les Américains se sont massivement massacrés, chez eux, dans les champs et les vergers de leurs maisons, le long des sentiers de leur jeunesse, sur les berges des rivières dont les noms avaient été baptisés par leurs aïeux.

Ces jeunes hommes, qui ne s’étaient jamais éloignés de plus de quelques dizaines de kilomètres de leur Comté, se sont instantanément retrouvés enrôlés dans de gigantesques armées. Ils ont livré de glorieuses batailles aux noms prestigieux, à des centaines de kilomètres des lieux de leur naissance. Ils étaient conscients d’écrire une page d’Histoire, et de vivre la plus grande aventure de leur existence.

Pendant quatre années, les Américains se sont entretués en masse, pour finalement donner naissance à une nation dorénavant incapable de comprendre comment une pareille tragédie a pu exister. Ce qui avait débuté comme un perpétuel désaccord sur les droits de l’Union et ceux des États, est très vite devenu une lutte sur le sens à donner au mot « liberté ».

Avec le recul, il semblerait qu’Abraham Lincoln, sans en être conscient peut-être, ait vu juste lors de son discours d’inauguration du cimetière de Gettysburg. Le 19 novembre 1863, il prononça des mots qui resteront à jamais gravés dans les mémoires : « cette guerre était celle de la renaissance de la liberté ».

 

Lire :

Les chansons pendant la Guerre de Sécession.

Chronologie de l’année 1861.

Fort Sumter.

La bataille de Bull Run.

Pierre Gustave Toutant Beauregard.

Irvin McDowell.

Joseph Eggleston Johnston.

images

CHRONOLOGIE

1862

 

 

JANVIER

Le 3 : bataille de Cockpit Point. Comté de Prince William, Virginie.

Victoire de l’Union.

&

– Du 5 au 6 janvier : bataille de Hancock. Dans les Comtés de Washington, Maryland, et de Morgan, en Virginie Occidentale.

Bataille indécise entre les forces de l’Union placées sous les ordres de Frederick West Lander (1821-1862), et celles des confédérés commandées par Thomas J. Jackson.

&

– Le 8 : bataille de Roan’s Tan Yard, aussi appelée Silver Creek. Comté de Randolph, Missouri.

Affrontement mineur et victoire de l’Union.

&

– Le 10 : bataille de Middle Creek. Comté de Floyd, Kentucky.

Victoire de l’Union.

&

– Le 11 : soupçonné de corruption, le Secrétaire à la Guerre Simon Cameron (1899-1889), démissionne de sa fonction. Lincoln accepte sa démission et lui propose un poste d’émissaire en Russie.

Simon Cameron

Simon Cameron

– Le 13 : le président Lincoln nomme Edwin McMasters Stanton (1814-1869) secrétaire à la Guerre.

– Le 19 : bataille de Mill Springs, aussi appelée bataille de Fishing Creek chez les Confédérés. Comtés de Pulasky et de Wayne, Kentucky.

Victoire de l’Union.

Bataille de Mill Springs

Bataille de Mill Springs

&

– Le 27 : le président Lincoln signe l’ordre du début des opérations militaires contre les États en rébellion.

FÉVRIER

– Le 1er : Julia Ward Howe (1819-1910), militante abolitionniste américaine, publie son « Battle Hymn of the Republic » dans le journal « Atlantic Monthly ».

Julia Ward Howe

Julia Ward Howe

– Le 6 : bataille navale de Fort Henry, dans les Comtés de Stewart et Henry, Tennessee, et de Calloway, Kentucky.

Victoire d’une force fluviale de l’Union commandée par Andrew Hull Foote (1806-1863), qui obtient la reddition de Fort Henry cerné par les troupes du général Grant.

&

– Les 7 et 8 : bataille de Roanoke Island, Caroline du Nord.

Campagne d’Ambrose Burnside en Caroline du Nord, Plan Anaconda.

Victoire de l’Union.

Blocus plan Anaconda

Blocus plan Anaconda

&

– Le 10 : bataille d’Elisabeth City, Caroline du Nord.

Campagne d’Ambrose Burnside en Caroline du Nord, Plan Anaconda.  

Victoire de l’Union.

&

– Du 12 au 16 : bataille de Fort Donelson. Comté de Stewart, Tennessee.

 

Bataille de Fort Donelson

Bataille de Fort Donelson

Victoire des forces de l’Union commandées par Ulysses Simpson Grant et Andrew Hull Foote, face aux troupes confédérées de la défense du fort placées sous les ordres des généraux  John Buchanan Floyd (1806-1863), Gideon Johnson Pillow (1806-1878) et Simon Bolivar Buckner (1823-1914).

 

Lors de la reddition du fort, lorsque Buckner demandera à Grant : « Quelles sont les conditions d’armistice ? », ce dernier répondra : « aucune condition autre qu’une capitulation sans condition ».

Cette réponse lui vaudra son surnom de « Unconditionnal Surrender », jeu de mot avec les initiales de ses prénoms, « US ».

&

– Du 20 au 21 : bataille de Valverde, Nouveau-Mexique.

Victoire de l’Armée confédérée placée sous les ordres du général Henry Hopkins Sibley (1816-1886), face aux forces de l’Union commandées par le général Edward Richard Sprigg Canby (1817-1873).

– Le 26 : le président Lincoln adresse au Congrès un ordre militaire dans lequel il stipule prendre en charge les lignes télégraphiques.

MARS

Au printemps, création de l’United States Military Railroad. Cette agence dépend du War Département, et doit administrer le ravitaillement des armées de l’Union en campagne en utilisant essentiellement le chemin de fer.

– Le 7 : bataille de Pea Ridge. Comté de Benton, Arkansas.

Victoire de l’Union.

 

Bataille de Pea Ridge

Bataille de Pea Ridge

&

– Le 8 : Abraham Lincoln promulgue l’Ordonnance N°2 qui enjoint à McClellan  d’organiser l’armée du Potomac en 4 corps d’armée.

– Le 8 : Abraham Lincoln promulgue l’Ordonnance N°3 afin que des troupes suffisantes soient disposées autour de Washington pour en assurer sa protection.

– Le 8 : lancement du cuirassé le CSS Virginia, alias Merrimack. Ce dernier quitte le port de Norfolk, en Virginie, pour rejoindre Hampton Roads.

CSS Virginia

CSS Virginia

– Le 11 : Abraham Lincoln démet de ses fonctions le général McClellan, et prend lui-même le commandement des armées fédérales.

– Le 13 : le gouvernement fédéral des États-Unis interdit à tous ses officiers de renvoyer les esclaves fugitifs. Cette décision annule le Fugitive Slave Act de 1850, et laisse entrevoir une prochaine Proclamation d’émancipation.

– Le 14 : bataille de New Bern, Comté de Craven, Caroline du Nord.

Campagne d’Ambrose Burnside en Caroline du Nord, Plan Anaconda.

Victoire de l’Union.

&

– Les 26 et 28 : Bataille de Glorieta, Comtés de Santa Fe et de San Miguel, Nouveau Mexique.

Victoire de l’Union.

Bataille de Glorieta

Bataille de Glorieta

&

– Le 30 : bataille de Stanwix Station, actuellement Comté de Yuma, Arizona.

Victoire de l’Union.

 

images

CAMPAGNE DE LA

VALLÉE DE LA SHENANDOAH

(Printemps 1862)

La campagne de la vallée de la Shenandoah, en Virginie, est une brillante et spectaculaire campagne militaire du général Stonewall Jackson, durant la guerre civile américaine, au

Stonewall Jackson

Stonewall Jackson

printemps 1862.

Par son audace et sa vitesse d’exécution, la petite armée de 17 000 hommes de Jackson va tenir tête à trois armées ennemies, fortes de 60 000 hommes. Malgré leur nette infériorité numérique, les sudistes vont multiplier les victoires et empêcher ainsi l’armée de l’Union de voler au secours de McClellan, dans son offensive contre Richmond, la capitale confédérée.

Cette Campagne de Jackson est de nos jours toujours étudiée dans les écoles militaires. Elle représente un symbole, celui de l’utilisation de la vitesse de manœuvre pour palier à la faiblesse du nombre.

images

Liste des batailles de la Campagne de La Vallée de la Shenandoah remportées par les Confédérés.

 

– Le 23 mars : première bataille de Kernstown, vallée de la Shenandohah, Virginie.

Plan de la bataille de Kernstown

Plan de la bataille de Kernstown

&

– Le 8 mai : bataille de McDowell, aussi appelée Sitlington’s  Hill, Comté de Highland, Virginie.

&

– Le 23 mai : bataille de Front Royal, aussi appelée Guard Hill ou Cedarville, Comté de Warren, Virginie.

Plan de la bataille de Front Royal

Plan de la bataille de Front Royal

&

– Le 25 mai : première bataille de Winchester, Comté de Frederick, Virginie.

Première bataille de Winchester

Première bataille de Winchester

&

– Le 6 juin : bataille de Good’s Farm, près d’Harrisonburg, Virginie.

&

– Le 8 juin : bataille de Cross Keys, Comté de Rockingham, Virginie.

Bataille de Cross Keys

Bataille de Cross Keys

&

– Le 9 juin : bataille de Port Republic, Comté de Rockingham, Virginie.

images

ARMÉE DE VIRGINIE DU NORD

(1861-1862)

Drapeau de l'armée de Virginie du Nord

Drapeau de l’armée de Virginie du Nord

L’armée de Virginie du Nord était une armée des Etats confédérés d’Amérique durant la Guerre de Sécession. Au cours des opérations qui se déroulèrent dans l’Est pendant le conflit, elle représentait la force de frappe majeure de la Confédération. Elle était placée sous les ordres du général Robert E. Lee. Cette armée se composait en majorité de soldats venant des États de Virginie, de Caroline Du Sud, de Caroline du Nord, et du Maryland. Certaines unités étaient issues d’États tels que l’Alabama, l’Arkansas, le Tennessee et le Mississippi. L’armée de Virginie du Nord occupait une position stratégique. Placée en limite de la ligne de séparation avec les États frontaliers, elle bloquait tout accès à la terre sacrée de Virginie en faisant face aux États de l’Union et à l’armée nordiste du Potomac.

Les deux armées se retrouveront sur différents champs de batailles : Bull Run (le 21 juillet 1861), lors du terrible affrontement de Gettysburg (les 1, 2, 3, juillet 1863), et à Cold Harbord (du 31 mai au 12 juin 1864).

 

 CAMPAGNE DE LA PÉNINSULE

McClellan et Johnston

McClellan et Johnston

 

 SITUATION : la Péninsule est située entre les rivières York et James, de Fort Monroe jusqu’à Richmond (Virginie).

Campagne de la Péninsule

Campagne de la Péninsule

Au cours de la Guerre de Sécession, au printemps et en été 1862, la Campagne de la Péninsule, fut une offensive de grande importance de l’Armée de l’Union, contre la capitale confédérée, Richmond.

images

Placée sous les ordres du major-général George B. McClellan, l’Armée du Potomac applique son plan de campagne sans embûche. McClellan a prévu de transporter son armée par voie fluviale. Ainsi, dès la fin avril, il déplace ses troupes par bateau à Fort Monroe sur la côte atlantique. Son objectif consiste en une manœuvre d’encerclement, destinée à capturer Richmond en se servant de la péninsule formée par les rivières York et James. Mais nul ne sait et ne comprend pourquoi, McClellan a toujours eu une certaine propension à surestimer le nombre de ses ennemis dans les armées qui lui font face. De fait, il stoppe son offensive devant Yorktown et assiège la ville… Étonnés par ce délai inattendu, les Confédérés, désormais sous le commandement de Joseph Eggleston Johnston, commencent prudemment à se retirer sur Richmond. Après quelques engagements de seconde importance et peu concluants, la première phase de la Campagne de la péninsule se termine par la bataille indécise de Seven Pines. Au cours du combat, le général confédéré Joseph Eggleston Johnston sera gravement blessé.

 images

George Brinton McClellan écrit à sa femme :

« Notre avant-garde continue son avance, et je fais faire des reconnaissances dans diverses directions. Nous gagnons un peu plus de terrain chaque jour, mais notre progression est très lente à cause de l’état exécrable des routes, ainsi que de leur étroitesse et de leur rareté. Il est regrettable que notre avance soit ainsi retardée. Ma seule consolation est qu’il est matériellement impossible d’aller plus vite. Imagine qu’il a fallu quarante-huit heures pour faire avancer deux divisions et leur train de cinq milles seulement ! C’est vraiment le comble de la lenteur. Par temps pluvieux, le meilleur moyen d’aller vite est de ne pas bouger. »

Extrait de « Il y a toujours un reporter ». (« La guerre de Sécession », de Victor Austin, paru aux éditions René Julliard.)

 

AVRIL

– Le 1er : Abraham Lincoln se rend en visite à Alexandria, Virginie, pour y rencontrer McClellan.

Lincoln et McClellan

Lincoln et McClellan

– Le 3 : l’armée confédérée, forte de 40 000 hommes, quitte Corinth dans le Mississippi, et attaque les positions d’Ulysses S. Grant.

– Les 6 et 7 : bataille de Shiloh, Comté de Hardin, Tennessee.

Bataille de Shiloh

Bataille de Shiloh

Victoire de l’armée de l’Union placée sous les ordres des généraux Ulysses Simpson Grant et Don Carlos Buel (1818-1898), face aux forces confédérées commandées par les généraux Albert Sydney Johnston (né en 1803 – mort au cours de la bataille) et Pierre Gustave Toutant Beauregard.

&

– Du 28 février au 8 avril : bataille d’Island Number Ten, Mississippi.

Victoire de l’Union.

Bataille d'Island NumberTen

Bataille d’Island NumberTen

&

– Du 8 au 9 : bataille d’Albuquerque, Nouveau Mexique.

Victoire de l’Union.

&

– Le 9 : le Président Lincoln adresse un message à McClellan, lui demandant de passer à l’offensive.

&

– Du 10 au 11 avril : siège du Fort Pulaski, Comté de Chatham, Géorgie.

Victoire de l’Union.

&

– Le 12 : raid d’Andrews, aussi appelé en anglais « The Great Locomotive Chase », Géorgie.

Le Raid d’Andrews est un fait militaire qui eut lieu le 12 avril 1862 durant la Guerre Civile américaine, dans l’État de Géorgie. Une poignée d’intrépides volontaires de l’armée nordiste

James Andrews

James Andrews

s’empare d’un train confédéré, avec pour objectif de semer le désordre et brouiller la communication sur la voie ferrée de la Western & Atlantic Railroad, qui relie la ville d’Atlanta à celle de Chattanooga.  On a donné à ce fait d’arme le nom de son chef, un agent de renseignement, James J. Andrews. S’ensuivra une poursuite effrénée du train par d’autres locomotives confédérées. L’épopée héroïque de ce raid se soldera par un échec et la capture de tous les protagonistes nordistes. Plusieurs d’entre eux, dont Andrews, seront considérés comme espions et exécutés. Six des compagnons d’Andrews seront les premiers à être décorés de la Medal of Honor. Au total, 19 soldats ayant contribué au Raid recevront la décoration. La médaille ne devant être accordée qu’aux militaires, Andrews ne recevra jamais la sienne ; même à titre posthume.

&

– Le 14 : combat mineur de Peralta, Comté de Valencia, Nouveau Mexique.

Issue indécise.

&

– Le 15 : combat mineur de Picacho Pass, Arizona.

Victoire confédérée.

&

– Le 16 : première appel à la conscription obligatoire dans les États en rébellion. Les hommes âgés de 18 à 35 ans sont recrutés pour la durée de la guerre.

– Le 16 : le Président Lincoln signe une loi d’abolition de l’esclavage dans le District de Columbia.

 – Du 16 au 28 : bataille de Fort Jackson et Saint Philip, sur le Mississippi, Louisiane.

Victoire de l’Union.

Bataille de Fort Jackson et Saint Philip

Bataille de Fort Jackson et Saint Philip

&

– Le 19 : bataille de South Mills, Comté de Camden, Caroline du Nord.

Victoire confédérée.

&

– Du 25 avril au 1er mai : bataille de la Nouvelle-Orléans, État de Louisiane.

Victoire de l’Union.

Après la reddition des Forts Jackson et Saint Philip, La Nouvelle-Orléans tombe sans résistance aux mains des forces nordistes commandées par le major-général Benjamin Butler et l’amiral

Nouvelle Orléans en 1862

Nouvelle Orléans en 1862

David Farragut. Elle évitera ainsi sa destruction, à l’inverse de bien d’autres cités sudistes. La chute de la plus grande ville de la Confédération marque un tournant dans le conflit, et aura un impact particulier sur la vision de cette guerre fratricide à l’étranger.

Il est à noter que La Nouvelle-Orléans sera gérée d’une main de fer par le général Benjamin Franklin Butler (1818-1893). Installé comme gouverneur militaire, il se montrera implacable et son administration provoquera un immense ressentiment envers lui au sein de la population. Il sera d’ailleurs surnommé « la bête ».

 

 

LE CLIN D’ŒIL

La rancœur et l’hostilité de la population de la Nouvelle-Orléans envers Butler sont telles, que certains fabricants de poteries en faïence pousseront la plaisanterie jusqu’à créer des pots de chambre avec le portrait du général nordiste placé au bon endroit. D’après « la Guerre de Sécession », de Ken Burn.

 images

LE TEXAS

« L’État de l’étoile solitaire»

Drapeau_du_Texas

 

 

 

28ème État

Capitale : Austin

Date d’Entrée dans l’Union : 29 décembre 1845.

C’est au 16ème siècle que les Espagnols sont les premiers à explorer ce territoire en quête d’or. Mais ne trouvant pas le précieux minerai, ils s’en désintéressent et l’abandonnent.

En 1821, le Texas devient un État de la République fédérale du Mexique. Pendant ce temps, 30 000 Américains s’y implantent.

Sous la dictature de Lopez de Santa Anna, ces colons se solidarisent avec les libéraux mexicains. Ensemble ils se soulèvent et entrent en lutte contre le Mexique (Siège d’Alamo 1836), puis proclameront la République indépendante du Texas en 1836.

État esclavagiste, le Texas entre dans les États confédérés d’Amérique le 1er mars 1861.

Durant la Guerre Civile, le Texas eut un rôle primordial dans le ravitaillement des marchandises pour approvisionner les armées sudistes. Il pourvoira notamment l’armée en cavaliers comme remplaçants de ceux tombés au cours des combats. Lorsqu’en cours d’année 1863, les nordistes se rendront maîtres du Mississippi, l’immense territoire du Texas se retrouvera isolé des armées situées à l’Est du grand Fleuve. La Confédération se retrouvera soudain coupée en deux. Alors que Lee a capitulé le 9 avril à Appomattox, en Virginie, le Texas connaîtra, le 13 mai 1865, la dernière victoire confédérée de la Guerre, lors de la bataille de Palmito Ranch.

Eu égard à son éloignement du théâtre des combats, l’État du Texas sera peu touché par les destructions de la Guerre. Il capitulera en 1865 et réintégrera l’Union le 30 mars 1870.

Il faut noter que comme dans le reste du Sud des États-Unis, lors de la Reconstruction, le Texas sera gravement touché par la ségrégation raciale et les violences contre les populations noires. L’État connaîtra ensuite une profonde crise agricole.

 

 MAI

CAMPAGNE DE LA PÉNINSULE

(De mars à juillet 1862)

images

– Du 8 au 9 mars : combat naval de Hampton Roads, Virginie, embouchure de la rivière James.

Bataille indécise entre les cuirassés Monitor (pour l’Union) et Virginia (pour les Confédérés),  qui marque un tournant remarquable dans la conception de la guerre navale.

&

 

– Du 5 avril au 4 mai : Siège de Yorktown, Virginie.

 

Siège de Yorktown

Siège de Yorktown

Bataille indécise entre l’armée de l’Union commandée par George Brinton McClellan (1826-1885), face aux forces confédérées placées sous les ordres des généraux Joseph Eggleston Johnston et John Bankhead Magruder (1807-1891).

 

 

&

– Le 5 mai : bataille de Williamsburg, dans les Comtés de York, de James City et à Williamsburg, Virginie.

 

Bataille de Williamsburg

Bataille de Williamsburg

Victoire de l’armée de l’Union commandée par George Brinton McClellan (1826-1885), face aux forces confédérées placées sous les ordres des généraux Joseph Eggleston Johnston.

&

– Le 7 mai : bataille de Eltham’s Landing, Comté de New Kent, Virginie.

Bataille indécise entre l’armée de l’Union commandée par William Buel Franklin (1823-1903), face aux troupes confédérées placées sous les ordres des généraux Gustavus Woodson Smith 1821-1896) et William Henry Chase Whiting (1824-1865).

&

– Le 15 mai : bataille de Drewry’s Bluff, Comté de Chesterfield, Virginie.

Victoire de l’armée confédérée.

&

– Le 27 mai : bataille de Hanover Court House, Comté de Hanover, Virginie.

Victoire de l’armée de l’Union.

&

– Du 31 mai au 1er juin : bataille de Seven Pines, aussi appelée bataille de Fair Oaks, Comté de Henrico, Virginie.

Plan de la bataille de Seven Pines

Plan de la bataille de Seven Pines

Bataille indécise entre l’armée de l’Union commandée par George Brinton McClellan (1826-1885), face aux forces confédérées placées sous les ordres des généraux Gustavus Woodson Smith 1821-1896) et Joseph Eggleston Johnston. Ce dernier sera blessé au cours de la bataille ; le commandement de l’armée incombera de facto au général Robert E. Lee.

Bataille de Seven Pines

Bataille de Seven Pines

Lee va alors prendre le commandement de l’Armée de Virginie du Nord pour ne plus jamais le quitter. 

Parlant de Robert E.Lee, George B. McClellan dira :

« Je préfère affronter Lee plutôt que Johnston, Lee est plus prudent, moins audacieux et ne s’aventurera pas à m’attaquer ».

McClellan se trompe lourdement. Lee va se montrer courageux, et déployer tout son talent et son génie. Il prendra des risques osés, défiant ainsi toutes les règles inscrites dans les manuels militaires. Son adversaire sera surpassé sur tous les plans.

 Dès lors, à partir du 25 juin, Robert E. Lee va affronter et contenir les assauts de l’Armée du Potomac dans une série de combats connus sous l’appellation de « Bataille des Sept Jours », à l’issue de laquelle Richmond sera sauvée. La Campagne de McClellan vers Richmond se termine sur un échec.

 Les Confédérés, en infériorité numérique, mal équipés, mais désormais avec à leur tête des officiers de grande valeur, ont tenu la « dragée haute » aux envahisseurs yankees !

BATAILLES DU MOIS DE MAI

HORS PÉNINSULE

images

– Le 5 : bataille mineure de Lebanon, Comté de Pocahontas, Virginie.

Victoire de l’armée de l’Union.

&

– Le 5 : première bataille de Dragoon Springs, Monts Dragoon, Arizona.

Victoire de l’armée confédérée.

&

– Du 15 au 17 : bataille de Princeton Court House, Comté de Mercer, Virginie.

Victoire de l’armée confédérée.

&

– Le 19 : bataille de Whitney’s Lane, aussi appelée bataille de Searcy, ou encore escarmouche de Searcy Landing, Comté de White, Arkansas.

Victoire de l’armée de l’Union.

– Le 20 est promulguée la loi Homestead Act, qui accorde gratuitement 65 hectares de terre à tout fermier les ayant cultivés au moins 5 ans. Si la famille y vit depuis au moins 6 mois, elle peut acheter la parcelle à un prix relativement bas de 1,25 dollar par km/carré. Cette loi ne s’applique pas aux familles indiennes.

&

Le 20 : bataille de Tucson, Arizona.

Victoire de l’armée de l’Union qui s’empare de Tucson sans coups férir.

&

– Du 29 avril au 10 juin : première bataille de Corinth, Mississippi.

Victoire de l’armée de l’Union commandée par les généraux Henry Wager Halleck (1815-1872), Ulysses S.Grant, George Henry Thomas (1816-1870), Don Carlos Buell (1818-1898) et John Pope (1822-1892), face aux forces confédérées placées sous les ordres des généraux Pierre Gustave Toutant Beauregard, Braxton Bragg (1817-1876), et  Earl Van Dorn (1820-1863).

JUIN

– Le 6 juin : bataille de Tranter’s Creek, Comté de Pitt, Caroline du Nord.

Victoire de l’armée de l’Union.

&

– Le 6 : première bataille de Memphis, Comté de Shelby, Tennessee.

Victoire de l’armée de l’Union.

Première bataille de Memphis

Première bataille de Memphis

&

– Les 7 et 8 : première bataille de Chattanooga, Tennessee.

Bataille mineure ; victoire de l’armée de l’Union.

&

– Le 16 : bataille de Secessionvile ou première bataille de James Island, Charleston, Caroline du Sud.

Victoire de l’armée confédérée.

&

– Le 17 : bataille de Saint Charles, White River, Arkansas.

Victoire de l’armée de l’Union.

Bataille de Saint Charles

Bataille de Saint Charles

 

&

– Le 18 : bataille de Cumberland Gap, Tennessee, Kentucky, et Virginie.

Victoire de l’armée de l’Union.

images

BATAILLE DES SEPT JOURS

 (Du 25 juin au 1er  juillet 1862)

100 000 fédéraux ont débarqué en Virginie. Ils ont pour chef George B. McClellan, qui a la ferme intention de s’emparer de la capitale confédérée, Richmond. Les Sudistes sont placés sous le commandement de leur tout nouveau chef Robert E. Lee. Ce dernier a remplacé au pied levé Joseph Eggleston Johnston, blessé à la bataille de Seven Pines.

Lee sait qu’il va devoir se battre en infériorité numérique. Il ne peut donc pas affronter son ennemi en terrain découvert au cours d’une bataille rangée. Aussi décide-t-il de faire une diversion contre l’armée de l’Union qui, par la vallée de la Shenandoah, doit se joindre à celle du Potomac de McClellan. C’est le général Stonewall Jackson, le héros de Bull Run, qui est chargé de l’intercepter à la tête d’une petite armée forte de 27 000 hommes. Contre toute attente Lee s’apprête à attaquer…

 

COMBATS DE LA BATAILLE DES SEPT JOURS :

La Bataille des Sept Jours est une suite d’affrontements qui se sont déroulés du 25 juin au 1er juillet 1862, dans les environs de Richmond, lors de la Guerre de Sécession. L’issue des combats voit la victoire des forces sudistes commandées par le général Robert E. Lee, face à l’Armée du Potomac du général George B. McClellan.

&

– Le 25 juin : bataille d’Oak Grove, aussi appelée bataille de French’s Field ou de King’s School House, Comté de Henrico, Virginie.

Issue de la bataille indécise.

&

– Le 26 juin : bataille de Beaver Dam Creek, également connue sous le nom de bataille de Mechanicsville ou d’Ellerson’s Mill, Comté de Hanover, Virginie.

Victoire tactique de l’Union.

Victoire stratégique des forces confédérées.

 

&

– Le 27 juin : bataille de Gaines’s Mill, quelquefois appelée première bataille de Cold Harbor ou bataille de la Chickahominy River, Comté de Hanover, Virginie. 

Victoire confédérée.

Bataille de Gaines's Mill

Bataille de Gaines’s Mill

&

– Les 27 et 28 juin : bataille de Garnett’s & Golding’s Farm, Comté de Henrico, Virginie.

Issue de la bataille indécise.

&

– Le 29 juin : bataille de Savage’s station, Comté de Henrico, Virginie.  

Issue de la bataille indécise.

Bataille de Savage's Station

Bataille de Savage’s Station            

&

– Le 30 juin : bataille de White Oak Swamp, Comté de Henrico, Virginie.  

Issue de la bataille indécise.

Bataille de White Oak Swamp

Bataille de White Oak Swamp

&

– Le 30 juin : bataille de Glendale, aussi appelée bataille de Frayser’s Farm, Nelson’s Farm, Charles City Crossroads, New Market Road, ou Riddell’s Shop, Comté de Henrico, Virginie.  

Issue de la bataille indécise.

Bataille de Glendale

Bataille de Glendale

&

– Le 1er juillet : bataille de Malvern Hill, aussi appelée bataille de Pointdexter’s Farm, Comté de Henrico, Virginie.  

Issue de la bataille indécise ; victoire tactique de l’Union.

Bataille de Malvern Hill

Bataille de Malvern Hill

&

BILAN

Placée sous les ordres de McClellan, l’armée de l’Union, bien qu’en nette supériorité numérique, n’a cessé de reculer. L’armée du Potomac est démoralisée ; les soldats ne comprennent pas ces ordres qui les poussent à la retraite. Alors qu’ils n’ont perdu qu’une seule bataille à Gaine’s Mill au cours de ces sept jours d’affrontements permanents, ils se voient contraints d’abandonner la partie. Tous ces morts pour rien, tous ces efforts consentis pour finalement atteindre la James River, leur point de départ de la Campagne !

Face au nombre considérable des pertes (20 000 Confédérés contre 10 000 Nordistes), Lee se voit contraint de cesser le combat. Pourtant il n’est pas satisfait du résultat. Son objectif était de détruire l’armée du Potomac de McClellan en pleine déroute, mais faute de moyens et d’incompétences manifestes parmi ses généraux, il ne pourra le faire. Après la bataille, il déplacera les officiers inaptes au commandement loin du théâtre de la guerre, au Texas. Puis il les remplacera par des hommes de confiance. La Bataille des Sept Jours est sans doute le combat le plus meurtrier du début de l’année 1862 (30 000 morts ou blessés). Pour McClellan, la Campagne de la Péninsule se termine sur un constat d’échec retentissant ; Richmond est sauvée et reste la capitale de la Confédération

 

images

Donnez votre avis sur l'article

commentaire(s)

Ecrit par le .

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge