Les Témoins du Passé – L’église Saint Denis de la Celle-Condé

LES TÉMOINS DU PASSÉ

L’ÉGLISE SAINT-DENIS

DE LA CELLE-CONDE

Blason du département du Cher

 

Blason du Berry

 

STYLE : roman.

L’architecture romane est un style architectural qui a pris son essor en Europe au cours du Moyen-Âge (entre le milieu du 10ème siècle et le 12ème siècle). Il est emblématique des monuments religieux de cette époque, et se définit par l’utilisation de voûtes en berceau de plein cintre, de voûtes brisées ou de voûtes d’arêtes, soutenues par des colonnes latérales. Ces dernières, qui soutiennent les arcs, sont essentiellement cylindriques et surmontées de chapiteaux. Elles sont dans la plupart des cas sculptées de reproductions d’animaux, de plantes, ou bien de symboles géométriques.

CULTE : catholique.

TYPE : église.

PÉRIODES DE CONSTRUCTION : 11ème et 12ème siècles.

PROTECTION : classement sur la liste des Monuments Historiques en 1862.

PROPRIÉTAIRE : la commune de La Celle-Condé.

SAINT DENIS LE MARTYRE

Saint tutélaire de la basilique-cathédrale de Saint-Denis, Denis fut envoyé par le Pape pour évangéliser la Gaule ; il aurait été le premier Évêque de Paris. Sa décapitation

Statue céphalophore de Saint Denis – église de la Celle Condé

eut lieu en l’an 250 après Jésus-Christ, à Montmartre, près de l’actuelle place des Abbesses.

De nombreux textes en grande partie légendaires évoquent son martyre. Il s’agit là d’un thème fréquent dans l’hagiographie chrétienne, et Saint Denis, le patron de Paris, en est l’exemple le plus célèbre : martyrisé sur la colline de Montmartre, il est allé jusqu’à l’actuel site de Saint-Denis pour y être enterré.

Depuis le Moyen Âge, les artistes s’efforcent de représenter les saints afin

Statue céphalophore de Saint Mitre – Cathédrale Saint Sauveur – Aix en Provence

qu’ils soient facilement reconnaissables par le public. Ainsi, à chaque saint sont alloués un ou plusieurs attributs spécifiques qui permettent de l’identifier des autres.  On distinguera par exemple Saint Pierre à ses clés, Saint Jérôme à son lion, Saint Antoine à son cochon ; quant à Saint Denis, on le reconnaît parce qu’il porte des habits d’évêque, mais surtout parce qu’il est un Saint « céphalophore », c’est-à-dire un Saint qui porte sa tête dans ses bras.

Nonobstant, Denis n’est pas le plus célèbre Saint décapité de l’histoire. On se souvient de Saint Jean Baptiste dont la tête, une fois tranchée, fut apportée sur un plateau à Salomé, la belle-fille du roi Hérode. (Une relique, entre autres, que de nombreuses églises affirment avoir en leur possession). Mais au contraire de Denis, Jean-Baptiste, lui, n’a jamais porté sa tête.

L’hagiographie est l’écriture de la vie et / ou de l’œuvre des saints.

LOCALISATION

La Celle-Condé

La Celle-Condé est une commune française qui se situe dans le département du Cher, en région Centre-Val de Loire.

Centre-Val de Loire

Son territoire communal est traversé par la rivière Arnon. La commune est proche des villes et villages de Villecelin (à 4,01 km), Lignières (à 4,65 km), Montlouis (à 4,75 km), Saint-Baudel (à 5,38 km), et Chezal-Benoît (à 6,45 km).

L’église Saint-Denis de Condé

L’église Saint-Denis est une église catholique située à La Celle-Condé, dans le département français du Cher. Jusqu’en 1844, le sanctuaire était l’église de la paroisse de Condé.

Blason du département du Cher

HISTORIQUE

Au début du XVIIème siècle, comme de nombreuses communes de la région (actuel Centre-Val de Loire), La Celle fait l’objet d’une grave crise démographique, puisqu’elle passe de 75 feux en 1709 à 61 en 1726.

FEU & FOYER

Le feu fiscal est une notion utilisée au Moyen Âge afin de servir de référence au calcul de l’impôt. L’origine des mots « feu » et « foyer » est assez identique (du latin focus). Le feu désigne le foyer au sens strict du terme (c’est l’âtre, l’endroit où brûle le feu), puis, au sens figuré, il représente le logis familial et la famille qui vit autour ce foyer.

L’hiver de 1709-1710 est rude et provoque de nombreux décès parmi la population. Un malheur n’arrivant jamais seul, en 1719, c’est la grande canicule qui fera des ravages et causera la mort par dysenterie d’un grand nombre d’habitants.

LA RÉVOLUTION FRANÇAISE

La Révolution française désigne une période de bouleversements sociaux et politiques de grande importance, en France, dans ses colonies et en Europe, à la fin du XVIIIème siècle. Sa durée s’étend entre l’ouverture des États généraux, le 5 mai 1789, et au plus tard du coup d’État de Napoléon Bonaparte, le 9 novembre 1799 (18 brumaire de l’an VIII).

Durant cette période bouleversée de l’Histoire de France, la commune, alors nommée La Celle, porte temporairement le nom de La Celle-sur-Arnon.

En 1844, la commune est rattachée à La Celle ; la population se trouve ainsi augmentée d’une centaine d’habitants environ (540 âmes au recensement de 1841, et 640 à celui de 1846). Les deux paroisses ainsi réunies forment désormais La Celle-Condé.

L’ÉGLISE SAINT-DENIS DE CONDE

PRÉSENTATION

L’EXTÉRIEUR

LES FAÇADES

LE CLOCHER

Il contient une cloche ancienne (2ème moitié du XIVème siècle).

LE PORTAIL & SES CHAPITEAUX

Le tympan du portail occidental est nu. Il est dominé d’un double rang de claveaux en plein cintre, sous une archivolte ornée d’un cordon de billettes.

Billettes : éléments décoratifs constitués d’une suite de tronçons de tores assemblés en damiers.

Claveau : pierre entrant dans la composition d’un arc ou d’une voûte (taillée en forme de coin).

Une archivolte est un ensemble de décorations, sculptures ou baguettes, qui bordent une arcade en accentuant les pourtours supérieurs et inférieurs des voussoirs, ou claveaux de l’arc.

De chaque côté, deux petites colonnes dont les chapiteaux