Alaric II le Balthe, roi des Wisigoths

LES WISIGOTHS

Anneau sigillaire d’Alaric II

ALARIC II, LE BALTHE,

ROI DES WISIGOTHS

Alaric II roi des Wisigoths

LE PEUPLE GOTH

Les Goths ou Gots (mot qui se prononce « go ») représentent un peuple germanique constitué de deux branches principales : les Ostrogoths et les Wisigoths.

Alaric II roi des Wisigoths

Ces deux peuples seront à plusieurs reprises ennemies ou alliées avec Rome au cours de la période des grandes invasions de la fin de l’Antiquité. Au Vème siècle, en Europe occidentale, le territoire des Goths comprend les actuelles Croatie, Italie, France du sud, puis l’est, le centre, et le sud de l’Espagne. Leurs royaumes s’effondreront en 553 pour les Ostrogoths et en 711 pour les Wisigoths (En 711, le royaume wisigoth d’Hispanie sera détruit par les musulmans, à l’exception des Asturies au nord de l’Espagne).

Les origines des Goths sont sujettes à controverses. Au IIIème siècle, le peuple Goth est établi dans la région des actuelles Ukraine et Biélorussie. Après un premier conflit avec l’Empire de Rome dans le sud-est de l’Europe, ils se divisent en deux : les Greuthunges à l’est, et les Tervinges à l’ouest. Ils seront habituellement nommés Ostrogoths et Wisigoths.

Théodoric 1er le Grand

Vers 375, les Ostrogoths sont conquis par les Huns, puis ils entrent dans l’Empire d’Orient en tant que « foederati » (fédérés). En 488, Théodoric le Grand conquiert l’Italie. (Le royaume ostrogoth d’Italie de Théodoric s’effondrera en 553, face aux forces romaines de l’Empereur Justinien).

Quant aux Wisigoths, ils seront victorieux des troupes romaines de l’Empereur Valens en 378, lors de la bataille d’Andrinople. En 382, ils deviendront eux aussi des « foederati ».

La bataille d’Andrinople

Au début du Vème siècle, ils créent en Aquitaine le royaume de Toulouse.

Défaits en 507 par les Francs de Clovis, au cours de la bataille de Vouillé, ils refluent vers l’Espagne, où ils fondent le royaume de Tolède.

En 711, celui-ci disparaîtra avec l’invasion omeyyade de la péninsule ibérique.  

La bataille d’Andrinople

Le « fœdus » est un traité passé entre la Rome antique et une cité ou un peuple étranger, qui prend alors le statut de cité alliée (cīvitās fœderāta) ou de « peuple fédéré ».

Combats entre Chrétiens et Musulmans

 

Omeyyades ou Umayyades: dynastie arabe de califes positionnée sur Damas de 661 à 750, puis sur Cordoue (756-1030). Les Omeyyades gouvernent le monde musulman de 661 à 750. Ils tiennent leur nom de leur ancêtre ʾUmayyah ibn ʿAbd Šams, grand-oncle du prophète Mahomet. A son apogée leur empire s’étend de l’Inde et de l’Asie centrale à l’Atlantique ; leur tentative de conquête de l’Europe occidentale s’achève avec leur défaite à Poitiers en 732, face à Charles Martel.

Anneau sigillaire d’Alaric II

SOMMAIRE

Alaric II est le roi des Wisigoths qui occupent la Gaule au sud-ouest du royaume de Clovis (ce qui représente une majorité des territoires au sud de la Loire et sur la plus grande partie de la Provence). C’est un Chrétien arien.

C’est à Arius (256-336), théologien alexandrin, que l’on attribue au début du 4ème siècle le courant de pensée théologien, l’« arianisme ». Sa pensée assure que si Dieu est divin, son fils Jésus, lui, est avant tout un humain mais possède cependant une part de divinité. C’est en 325 que le concile de Nicée, rassemblé par l’empereur Constantin, rejeta l’« arianisme », jugé hérétique.

Cependant, durant tout son règne (de 484 jusqu’à sa mort en 507 à la bataille de Vouillé), à l’instar de son père Euric (420-484), Alaric se montrera moins intransigeant que lui à l’égard des Chrétiens nicéens.

La bataille de Vouillé

En 506, il autorisera les Nicéens à réunir une assemblée catholique au concile d’Agde.

Alaric sera manipulé tout au long de son règne ; il sera le jouet de la grande politique de Théodoric le Grand (né vers 455- mort en 526), le roi des Ostrogoths.

États chrétiens en 490

De l’hospitalité offerte à Syagrius jusqu’à la défaite de Vouillé, il mènera une carrière pitoyable et imprégnée par l’instabilité.

Il trouvera la mort sur le champ de bataille de Vouillé en se battant contre les Francs de Clovis.

La bataille de Vouillé

Lire :

1 –  La bataille de Vouillé- (le chemin vers la Gloire).

2 – La bataille de Vouillé- (le chemin vers la victoire).

NAISSANCE 

Alaric naît en 458 et meurt en 507. Il est le fils d’Euric 1er, roi des Wisigoths (Europe de l’Ouest d’origine Scandinave), et probablement de Ragnachilde de Francie (filiation incertaine). Les sources sont rares et quasi inexistantes ; on ne connait presque rien de son enfance.

Wisigoth : peuple germanique issu des Goths.

Les Wisigoths migrèrent depuis la région de la mer Noire, et s’installèrent vers 270-275 dans la province romaine abandonnée de Dacie (actuelle Roumanie), au sein de l’Empire romain.

Dès 376, ils migrèrent à nouveau vers l’ouest, et vécurent au sein de l’Empire romain d’Occident, en Hispanie et en Aquitaine.

Royaume wisigoth sous Alaric II

Les Wisigoths vont habilement conserver l’organisation civile gallo-romaine existante, ne s’appropriant exclusivement que les affaires politiques et militaires, et la collecte de l’impôt. Le royaume wisigoth deviendra ainsi rapidement prospère et suscitera les convoitises des Francs.

ORIGINES

Issu dans sa plus grande partie de l’actuelle Suède, et bien avant l’avènement de Clovis, le peuple Goth s’est fractionné en deux grandes lignées nobles : les Balthes et les Amales.

Les Balthes sont, avec les Amales, les deux grandes dynasties gothiques se disant issues du dieu Gaut (Dieu principal des Goths).

La lignée des Balthes, partie d’Ukraine, étendra sa domination le long de la rive septentrionale du Danube.

A l’origine, la dynastie des Amales s’installa en Roumanie avant de se déplacer vers l’Ouest, et enfin parvenir à Rome.

Malgré cette scission, les Goths rassemblés (Amales et Balthes) constituèrent, bien avant l’arrivée des Francs, la plus importante puissance après l’Empire romain d’Occident.

Alaric appartient à la lignée des Balthes, moins renommée que sa parente orientale, celle des Amales. Cependant le roi Alaric compte dans sa famille quelques illustres ancêtres :

– Son homonyme et lointain prédécesseur, Alaric 1er (né vers 370 et mort en 410), fut le premier qui conquit Rome, le 24 août 410.

–  Athaulf (372-415) conduira les Wisigoths jusqu’en Aquitaine.

Théodoric 1er (naissance inconnue, mort en 451) sera tué lors de la bataille des Champs Catalauniques.

– Enfin, Euric (420-484), son père, établira sa suprématie sur la péninsule Ibérique et la Provence.