Les Témoins du Passé – La cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption d’Entrevaux

LES TÉMOINS DU PASSE

                                                                                      logo                                                                        

NOTRE-DAME

DE

L’ASSOMPTION

Cathédrale-d'Entrevaux

Entrevaux,

Alpes-de-Haute-Provence

Blason_Entrevaux

CULTE : Catholique romain.

TYPE : Cathédrale.

RATTACHEMENT : Diocèse de Digne.

DÉBUT DE LA CONSTRUCTION : 1609.

FIN DES TRAVAUX : 1630 pour la cathédrale et 1660 pour le clocher.

STYLE : Architecture gothique classique, et décoration intérieure baroque.

PROTECTION : La cathédrale est classée monument historique depuis le 27 juin 1996.

Notre-Dame-de-l'Assomption

Notre-Dame-de-l’Assomption

SOMMAIRE

La cathédrale Notre-Dame-de-l’Assomption d’Entrevaux était jadis la cathédrale de l’évêque de Glandèves. Ce dernier s’installa à Entrevaux au début du 17ème siècle pour en faire sa résidence principale. (Elle deviendra cathédrale de 1624 à 1790 puis portera le nom de « cathédrale de Glandèves »).

HISTORIQUE

Le premier édifice roman de l’évêché de Glandèves, Notre-Dame-de-la-Sed, ainsi que le palais épiscopal, existaient à l’emplacement de l’ancienne cité romaine de Glanate. Le site s’étendait sur une terrasse de la rive droite du Var (de nos jours, au lieu-dit du Parc). Mais il n’était pas fortifié et difficilement défendable contre les différentes invasions étrangères. Lentement, le site fut déserté au bénéfice d’Entrevaux, plus facile à protéger.

Notre-Dame de la Sed d'Entrevaux

Notre-Dame de la Sed d’Entrevaux

– En 1603, le chapitre de Glandèves est transféré à Entrevaux, et en 1604, l’évêque Octave Isnard entreprend la construction d’une nouvelle cathédrale.  Les travaux dureront de 1609 à 1630. Il faudra attendre les années 1650 pour voir l’achèvement des décorations, et 1660 pour que le clocher soit terminé.

– Selon toute probabilité, la cathédrale est consacrée en 1627.

– En 1692, la cathédrale est insérée dans les fortification de la ville d’Entrevaux ; son clocher est crénelé et devient alors une tour de défense.

– Le 27 juin 1996, l’édifice est classé monument historique.

 logo

EXTÉRIEURS

PORTAIL D’ENTRÉE & FAÇADES

La porte de la cathédrale est décorée des insignes sacerdotaux et épiscopaux, et de l’agneau pascal.

LE CLOCHER

DIMENSIONS & DESCRIPTION

En raison des limites étroites dans son enceinte et des exigences liées à la défense de la ville,  la cathédrale a été orientée vers le nord-est.

Longueur : 40 m.

Largeur : 10 m.

Hauteur : 14 m.

INTÉRIEURS

NEF & VOÛTE

L’édifice n’est doté que d’une seule nef de trois travées, dépourvue de chapelles latérales. On distingue la présence de trois vitraux seulement qui décorent la façade sud. Le mur nord est orbe.

 

LE MOBILIER

Il est classé monument historique ; il comprend :

LE CHEMIN DE CROIX

L’AUTEL & LE CHŒUR

L’autel, le retable et le tableau représentant le baptême du Christ sont du 18ème siècle.

Le choeur

Le chœur

– L’ensemble du retable est de 1716.

– Le tableau de François Mimault relatant la donation du rosaire est de 1631.

– Le calice en or et la patène en argent sont du début du 19ème siècle. L’on distingue sur le calice le poinçon représentant une tête de vieillard.

– Deux plats de quête en cuivre repoussé, et deux plats de quête en cuivre nu, datent du 16ème siècle.

– La statue de Saint-Jean, en argent, est de 1807.

– Le buste-reliquaire de Saint Jean-Baptiste, en cuivre argenté, est daté du 18ème siècle. Il est sorti et utilisé lors des processions du mois d’août.

Buste reliquaire de Saint Jean-Baptiste

Buste reliquaire de Saint Jean-Baptiste

– Le buste-reliquaire de Saint Pierre, en bois doré, date du 18ème siècle.

– Une porte en noyer, donnant accès au clocher, remonte au 17ème ou au 18ème siècle.

TABLEAUX

Le Vœu de Louis XIII remonte aux environs de 1630.

– Une Assomption de François Mimault est datée de 1630.

– Une représentation de la Sainte-Famille est de la seconde moitié du 17ème siècle.

– On découvre aussi un portrait de l’Évêque de Belloy.

LES STALLES

Les 53 stalles en noyer sont datées du 17ème siècle.

LA CHAIRE

Elle est datée probablement de la fin du 17ème siècle ou du début du 18ème. Elle est décorée sur les bas-reliefs par les représentations des quatre Évangélistes (Luc, Jean, Mathieu et Paul).

 

LES ORGUES

Les orgues sont classées et datées de 1717. Elles ont subi une première restauration en 1864, puis une seconde en 1948.  La partie instrumentale a été réalisée par le facteur d’orgue marseillais Jean Eustache.

 

VITRAUX & ROSACE

ENTREVAUX

Donnez votre avis sur l'article

commentaire(s)

Ecrit par le .

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge